En octobre 2017, deux adolescentes, Mauranne et Laura, sont mortes dans l'attentat de la gare Saint-Charles à Marseille.

Leurs parents poursuivent l'Etat ce mercredi à Lyon. Pour eux, il est responsable de la mort de leurs filles. Le 1er octobre 2017, elles avaient été tuées au couteau par un ressortissant tunisien en situation irrégulière sur le parvis de la gare Saint Charles à Marseille. L'acte avait été revendiqué par Daesh.

Les parents des deux filles dénoncent des dysfonctionnements. En effet, le tueur avait été interpellé deux jours avant cet attentat pour vol à l'étalage dans un magasin du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon. Mais il avait été relâché faute d’éléments suffisants. La procédure judiciaire avait été classée sans suite par le Parquet de Lyon.

Les services de police avaient alors saisi la police aux frontières pour le faire expulser. Mais la préfecture du Rhône n'avait pas donné suite à cause d'une saturation du centre de rétention de Lyon Saint-Exupéry.