Si la crise de la Covid-19 a entrainé une hausse des inégalités, les associations continuent leur combat pour les plus démunis. C'est notamment le cas de l'Effet Papillon," une association solidaire, écologique et citoyenne" selon les mots de sa présidente Elodie Perrichon, ce matin dans le Grand Direct de Lyon 1ère.

Elodie a lancé son association en 2017 avec pour volonté de proposer le plus d'aides possible à quiconque en aurait le besoin. En se basant sur des boutiques gratuites où l'on trouve de tout (vêtements, vaisselle, linge de maison, livres, etc.) et pour tous. A l'Effet Papillon, tout le monde est accepté : que ce soit en tant que bénévole ou en tant que receveur. L'association ne compte pas de salarié et se base sur la volonté des bénévoles, héros de celle-ci.

En proposant des produits de seconde main, Elodie fait un geste écologique fort en luttant durablement contre le gaspillage et la consommation abusive.

Outre ses boutiques, l'association propose également de nombreuses autres activités comme des potagers collaboratifs avec un but précis pour Elodie qui motive son action au quotidien :" Pousser à la solidarité et avoir l'esprit collectif & coopératif : le faire ensemble. C'est comme ça qu'on va y arriver !"
Une doctrine de plus en plus essentielle tandis que les demandes augmentent aux boutiques suite à la crise sanitaire. Outre les classes les plus populaires, ce sont beaucoup d'étudiants et de retraités qui viennent trouver une aide auprès de l'Effet Papillon.

Comme nous le disions, tout le monde peut venir à la boutique pour proposer son aide et, pourquoi pas, pour jouer à la marchande le temps d'une journée et pour la bonne cause ! Surtout que l'association grandit avec (bientôt) de nouvelles boutiques à Villefranche et Grenoble.

Si vous souhaitez contacter l'association, la page Facebook de l'Effet Papillon est disponible ici. Plus d'informations concernant les actions d'Elodie et son équipe dans l'interview ci-dessous :