Ce matin le Grand Direct se penchait sur la polémique des animaux sauvages dans les cirques.

Un sujet qui a toujours fait débat, mais qui a récemment repris de l'ampleur suite à la nouvelle législation annoncée par le gouvernement, interdisant progressivement les animaux sauvages dans les cirques dans les prochaines années.

Sébastien Azema, responsable communication du Cirque Medrano à Confluence et Victoria Decousus de l'association Rando pour la planète qui œuvre pour l'environnement et contre l'exploitation animale, étaient au micro de Lyon 1ère.

Du côté du Cirque Medrano on assure que la législation est respectée, et que les animaux sont considérés comme des membres à part entière de la famille des artistes. Des contrôles vétérinaires sont réalisés toute l'année pour vérifier leur état de santé. Les animaux sauvages disposent d'un parc de plusieurs hectares en dehors des périodes de spectacle.

Des arguments qui ne suffisent pas à convaincre l'association Rando pour la Planète, qui pointe du doigt des spectacles « qui sont le fruit d'un dressage par la peur ». La représentante Victoria Decousus se dit toutefois ouverte au dialogue avec le cirque.

Quoi qu'il en soit, cette année les animaux sauvages ne sont pas au programme le Cirque Medrano mettant en scène des chevaux et chameaux, animaux domestiqués depuis bien longtemps.

Retrouvez les deux interventions ci-dessous :

Pour retrouver les actualités du cirque Medrano : http://www.cirque-medrano.fr/

Pour suivre Rando pour la planète : https://www.facebook.com/randopourlaplanete/