Crédit photo : KONRAD K/SIPA

Pauline Laporte est référente locale de L214, une association qui vise en sensibiliser les personnes sur les conditions de vie des animaux d'élevage. Invitée dans le Grand Direct ce jeudi 14 janvier, elle explique les revendications et actions de l'association.

Créée en 2008, L214 est célèbre pour ses nombreuses enquêtes et ses photos montrant le quotidien des animaux dans les abattoirs et les élevages. "Nous proposons d'accompagner les gens vers une transition alimentaire plus végétale" car "l’élevage intensif est une véritable bombe sanitaire", précise Pauline Laporte.

Mais quelles sont les conséquences de l'élevage intensif animal ? La déforestation, l'appauvrissement de la génétique des animaux et de leur résistance aux antibiotiques.

Une manifestation est d'ailleurs prévu ce samedi 16 janvier, place Saint Jean à Lyon, de 14h30 à 18h. Elle vise a interpellé Grégory Doucet et Emmanuel Macron sur le rôle de l'élevage intensif et sur le risque d'émergence de nouvelles pandémies.

Une campagne nationale appelée « On subit les conséquences, mais qui agit sur les causes ? » est également en place. "Grégory Doucet a un rôle à jouer puisqu'il a une image de la République plus locale qu'Emmanuel Macron. Il peut devenir le relais de notre parole car il a également signé la charte « Une ville pour les animaux » lors des dernières municipales", détaille la référente locale.

L214 dénonce également de grandes marques comme « Herta » et a un rôle de lanceur d’alerte. Elle a lancé une pétition qu'il est possible de signer soit durant la manifestation ou sur internet. L214 propose aussi d'accompagner en tant que coach ceux qui souhaitent faire leur challenge : manger végétalien pendant un mois.