Paul François, qui souffre de troubles neurologiques depuis son intoxication au Lasso, a déjà gagné par deux fois en justice contre la firme américaine Monsanto. Il demande une indemnisation de plus d’1 million d’euros.

L’affaire remonte à 2004 : le céréalier charentais avait inhalé des vapeurs de Lasso, un herbicide de la firme Monsanto, filiale américaine de Bayer. Le Lasso a été interdit d’usage en France en 2007, mais il était déjà prohibé en Belgique et au Royaume-Uni depuis 1992. Depuis 2018, Paul François poursuit Monsanto en justice. Il a déjà obtenu gain de cause deux fois, et l’affaire a de nouveau été examinée le 6 février..

L’intoxication d’origine avait causé à l’agriculteur de graves malaises et mis sa vie en danger durant une longue hospitalisation. Ses séquelles sont aujourd’hui reconnues comme maladie professionnelle. Aux Etats-Unis, deux autres cas de procès à l’encontre de Monsanto sont bien connus : un Californien de 70 ans ayant obtenu le versement de 80 millions de dollars, et un jardinier en phase terminale de cancer qui s’était vu remettre 78,5 millions de dollars. Bayer a fait appel des deux jugements.