L’intersyndicale FSU, CGT, FO, Sud Education appellent à la grève nationale ce jeudi 23 septembre. À Lyon, une manifestation est prévue au départ de la place Guichard à 14h et prendra la direction du Rectorat dans le 7eme arrondissement.

Dans la capitale des Gaules, le SNES-FSU appelle à la grève. À travers un communiqué, ils demandent des augmentations de salaires et des effectifs. Également, ils dénoncent une “dénaturation“ du métier ainsi qu’une politique ministérielle allant à l’encontre des besoins du service public : “ Alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public“.

Plus d’élèves, moins de postes

Le SNES-FSU souligne dans son communiqué une augmentation du nombre d’élèves, non suivi par une croissance des postes : “ En cette rentrée, l’académie de Lyon accueille près de 4000 élèves supplémentaires. Dans le même temps, seulement 18 postes d’enseignants ont été créés. Plus d’élèves, sans créations de postes, entraînent une hausse du nombre d’élèves par classe alors même que les inégalités scolaires n’ont jamais été aussi fortes“.

De meilleurs salaires et un refus du contrôle continu 

Autre revendication, l’augmentation des salaires. “ En 1980, un enseignant débutait sa carrière avec un salaire correspondant à 2,3 fois le SMIC, en 2021 son salaire ne représente que 1,2 fois le SMIC “, dénonce le syndicat. La réforme du baccalauréat est aussi dans le viseur des syndicats, qui refusent son application. “Nos organisations refusent la généralisation du contrôle continu et demandent le rétablissement du baccalauréat national pour la session 2022, avec des épreuves nationales, terminales et anonymes “.

La manifestation aura lieu ce jeudi au départ de la place Guichard, dans le 3eme arrondissement. Elle prendra la direction du Rectorat situé dans le 7eme arrondissement.