Lyon 1ERE

PROCÈS : ACCUSÉE D’AVOIR TUÉ SON MARI DANS SON SOMMEIL, ELLE COMPARAÎT DEVANT LES ASSISES DU RHÔNE A LYON

Aurore Ployer

Aurore Ployer

Le procès de Rose Filippazzo, accusée d’avoir tué son mari d’une balle dans la tête le 21 septembre 2018, s’ouvre aujourd’hui devant la Cour d’assises du Rhône.

Le corps de Michel Zirafa avait été retrouvé sans vie dans sa maison de Thurins (Rhône). Son épouse a avoué le meurtre sept mois plus tard. Elle sera défendue devant les juges par Maître Janine Bonaggiunta, qui n’est autre que l’avocate de Jacqueline Sauvage. Cette juriste spécialisée dans la défense des femmes meurtrières victimes de maltraitance a accepté d’intervenir, considérant sa cliente comme victime d’une « relation très toxique ». Les psychiatres qui ont entendu l’accusée décrivent « la création d’une situation d’emprise de couple ». Un contentieux financier sera également étudié : l’enquête a révélé que quelques jours après le meurtre, Rose Filippazzo a cherché à récupérer l’assurance vie de son mari.

Les témoignages de ses deux filles, qui corroborent la version des violences conjugales de Michel Zirafa, seront déterminants dans la tenue du procès. Le verdict est attendu le 4 novembre.