Lyon 1ERE

LYON : JUSQU’À 30 ANS DE PRISON REQUIS POUR LE BRAQUAGE D’UNE BIJOUTERIE AU LUXEMBOURG

Justine Botrel

Justine Botrel

En 2018, deux malfaiteurs, déguisés en grand-père et originaires de Rillieux-la-Pape, ont dérobé 2,2 millions d’euros de montres dans une bijouterie au Luxembourg. Ils se sont ensuite réfugiés en pleine nuit dans une maison de la commune d’Arnas dans le Rhône et y ont menacé la famille à l’intérieur.

Depuis le 19 septembre dernier, huit personnes comparaissent devant la cour d’assises du Rhône, accusées de « vol en bande organisée, tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique, arrestation, enlèvement et séquestration ou détention arbitraire d’otages et transport d’armes et de munitions ». Ce mardi, l’avocat général a annoncé ses réquisitions devant la cour. Il a demandé 30 ans de réclusion criminelle ainsi qu’une période de sûreté des deux tiers de la peine pour l’homme considéré comme le cerveau du braquage.

Ce dernier a été arrêté à Arnas alors qu’il avait pris en otage une famille, après avoir pris la fuite pendant 12 h après le braquage.

Pour le complice dans l’horlogerie et auteur de tir ne faisant aucun blessé, seize ans ont été demandés. Seize ans ont également été demandés pour le guet, le jour du braquage. Ce dernier avait forcé un barrage de police à Arnas pour prendre la fuite.

Pour les cinq autres accusés, des peines allant de 3 à 10 ans d’emprisonnement ont été requises. L’avocat général a également demandé un mandat de dépôt à l’issue du jugement, qui devrait être rendu jeudi, pour les accusés comparaissant libres.