Il n'aura pas fallu attendre plus de 48 heures pour que LREM (La République En Marche) réagisse au coup de tonnerre que Lyon a vécu jeudi après-midi, après l'annonce surprise du retrait de la candidature de Gérard Collomb à la métropole et son rapprochement avec la liste portée par François-Noël Buffet LR (Les Républicains), Candidat à la métropole et Etienne Blanc, candidat à la mairie de Lyon, en annonçant vendredi soir le retrait d'En Marche de l'investiture du parti à l'actuel maire de Lyon et à son dauphin l'ancien sportif Yann Cucherat.

Etienne Blanc Candidat LR à la Mairie de Lyon

Gérard Collomb s'attendait à ce que sa décision reçoive un accueil pour le moins houleux ! Ce qui fût le cas. Il justifie son alliance avec la droite par la nécessité de "sauver" la ville de Lyon.

"Bien sûr que je comprends les réactions", a déclaré Gérard Collomb à la presse, au lendemain de l'officialisation de son alliance avec LR. Mais il fallait que l'on puisse "dépasser nos oppositions et qu'on puisse se réunir pour sauver cette ville et lui permettre de repartir de l'avant", a-t-il poursuivi.

François-Noël Buffet, Candidat LR à la métropole

L'actuel maire de Lyon s'est ému par ailleurs d'avoir été déchu de l'investiture de La République en Marche. Il y voit un parallèle avec son départ du Parti socialiste (PS) pour rejoindre LREM, en 2017. "Oui, il m’est arrivé déjà quelques aventures de ce genre… La dernière fois, c’était lorsque j’ai soutenu Emmanuel Macron pour la présidentielle, donc peut-être que c’est lui aussi qui m’a appris la transgression", s'est-il amusé.

campagne municipale avec Yann Cucherat et Gérard Collomb

En Marche précise que cette décision "s'appliquera à tous les candidats investis par LREM à Lyon" qui suivraient l'alliance de Gérard Collomb. Affaire à suivre...