Comme chaque début de mois, le 1er juillet 2020 marque des changements au niveau de plusieurs secteurs.

Du côté du tabac, suivant l'objectif que c'était fixé le ministère de la santé en 2017 qui était alors d'atteindre un prix moyen à 10€ d'ici 2020, les prix augmentent encore pour de nombreuses marques, sans toutefois atteindre cet échelon envisagé.

Cependant ce 1er juillet, une bonne nouvelle s'affirme : le tarif du gaz est en baisse. Les tarifs réglementés du gaz vont baisser de 0,3% au mois de juillet. Une chute spectaculaire du prix du gaz a été entraînée par la crise sanitaire et cette baisse aurait dû être encore plus élevée mais le gouvernement, ainsi que la commission de régulation de l'énergie, ont préféré lisser la baisse jusqu'en février 2021.

Pour aider les entreprises encore en difficultés, une nouveauté vient modifier le fonctionnement le chômage partiel. Un nouveau système "longue durée" va effectivement être mis en place et sur une période pouvant se prolonger jusqu'à 2 ans. Par le moyen de cette nouvelle phase, les salariés seront rémunérés à 84% du salaire net et les entreprises en prendront en charge 15%.

D'un autre côté le conseil d'administration de l'Unédic a également décidé de revaloriser les allocations-chômage avec une légère hausse de 0,40 %.

Ce mois de juillet initie une autre nouveauté. Concernant les impôts il vous est désormais possible de les payer directement dans un bureau de tabac. Vous rendre chez votre buraliste pourra alors être l'occasion de payer vos impôts, vos amendes, vos factures de cantine scolaire, d'hôpital… A noter qu'une limite de 300 euros par liquide, ou par carte bancaire reste cependant fixée.