L’enjeu : une forêt pourrait être abattue dans l’Ouest lyonnais, ce qui aurait des conséquences dévastatrices sur la faune et la flore. "3000 arbres pourraient être bientôt coupés pour la création d’une retenue sèche, autrement dit d’un barrage de 25 mètres de haut. Un édifice situé à 5 km de la place Bellecour qui ferait deux fois la taille de Buckingham Palace" selon la municipalité de Francheville.

Une pétition a été lancée contre le projet, 2200 signatures ont déjà été recueillies, notamment grâce à l’appui du collectif « Tous Anti-Barrage » qui devrait être présent ce mardi soir pour une réunion publique sur le dossier.  

C'est pour lutter contre les crues que le SAGYRC porte aujourd'hui ses projets de barrages. En 2003, plus de 700 foyers avaient été sinistrés par les eaux de l'Yzeron, situation que l’on ne souhaite pas voir se reproduire.

 Deux ouvrages, "écrêteurs de crues", devraient donc être bâtis "pour pouvoir stocker momentanément les crues en amont" et ainsi mettre au sec les biens et les personnes. Le premier sera installé dans le vallon de la Rousille à Francheville tandis que l’autre se situera à l’Etoile d’Alaï, à Tassin-la-Demi-Lune.

Le coût total du projet s’élève à 44 millions d’euros hors taxes.