Crédit photo : Les Billets de Miss Acacia

Peut-être avez-vous déjà aperçu les réalisations florales de Masha Magosia, une street artiste lyonnaise. Elle était l'invitée du Grand Direct, ce 7 avril, pour nous en dire plus sur cet art.

À seulement 25 ans, Masha Magosia est une artiste qui aime à apposer un peu d'elle sur le béton lyonnais. "Je colle dans les rues de Lyon, je fais des pochoirs, en fait, j'utilise un peu toutes les techniques." Elle décore les murs de son art très accès "sur la nature, les plantes et le végétale", un univers qui lui tient à coeur. "C'est un peu la nature qui se réapproprie la ville."

Sur les pentes de la Croix-Rousse, dans la rue de Crimée, rue Jean-Baptiste Say ou encore au niveau du Passage Mermet, "les oeuvres se retrouvent partout, en ouvrant un peu les yeux." Voilà son terrain de jeu, mais aussi là où, avec d'autres artistes, elle a mis en place une exposition à ciel ouvert : le Murséum.

Acquise à la cause féminine

"Je suis une femme, et en tant que femme on a parfois du mal à se retrouver dans la rue, ou se faire entendre." Voilà sa réponse quand il s'agit du collage féministe. Ces phrases qui sont là "pour se faire entendre, faire passer un message, créer des réactions et des cheminements de pensée." C'est pour elle, un très bon acte citoyen que de se réapproprier la rue.

Des messages plus qu'importants qui peuvent faire naitre des vocations. Une façon de dire qu'elles ne sont pas seules. "C'est très bien de se dire qu'on a des alliées, des jeunes filles qui viennent coller se genre de message."

Une artiste à suivre sur son compte Instagram @mashamagosia, et qui à d'ors et déjà prévu une seconde session pour le Murséum d'ici la fin de l'été.