Ce mardi 25 juin, Gérard Collomb, Maire de Lyon et Alain Audouard, Président de la CMA du Rhône (Chambre des métiers et de l'Artisanat), ont signé un protocole d'accord fixant leurs ambitions communes concernant l'artisanat à Lyon. 

Avec plus de 7700 artisans, la ville de Lyon bénéficie d'un tissu économique dynamique et Alain Audouard va jusqu'à désigner l'artisanat comme la première entreprise de France. C'est pourquoi il est nécessaire de valoriser ce potentiel en mettant en oeuvre des actions concrètes par un protocole d'accord entre la ville de Lyon et le CMA du Rhône.

Il vient répondre à deux problèmes majeurs auxquels sont confrontés les artisans de la ville de Lyon, c'est-à-dire le stationnement et le prix des locaux.

Effectivement, d'une part l'objectif est, pour la mobilité, de co-construire des offres de stationnement adaptées à ces entreprises et de fluidifier les pratiques de stationnement des professionnels. D'autre part aujourd'hui les artisans sont souvent obligés de s'installer dans la périphérie de la ville, le protocole permettra donc notamment de garder un certain nombre d’emplacements pour les artisans et favorisera l'intégration de la composante artisanale dans les projets urbains.

Ce partenariat entre la ville et le CMA du Rhone porte aussi sur l'accompagnement et la valorisation de l'artisanat lyonnais au travers d'un événement qui valorisera l'économie de proximité et qui mettra en avant les savoir-faire locaux.

Alain Audouard, Gérard Collomb et Fouziya Bouzerda, son adjointe au Commerce et à l'artisanat, ont également profité de cette occasion pour aller à la rencontre des habitants et commerçants dans le 1er arrondissement lyonnais.

Ils sont partis de la rue Romarin avant de passer par la rue des Capucins pour rejoindre l'emblématique Village des Créateurs où ils ont été accueillis par Isabelle Gleize pour la signature du protocole.

Chaque boutique a reçu la visite des élus afin d'échanger avec eux sur leurs conditions et leurs projets à venir.

La boutique Bicycletterie située 16 rue Romarin, point de départ de la visite