Cette épidémie plonge l’Amérique upside down. Cette pandémie de virus met à l’épreuve le système de santé américain avec une prise en charge très éloignée de celle de la France

Un système de santé très particulier

Le système de santé américain est très particulier car il n’y a pas de sécurité sociale et pas de couverture médicale universelle. Selon le journal télévisé de France 2, la santé c’est une question d’assurance privée. Elle coûte cher et les tests pour le COVID-19 ne sont pas gratuits. L’inquiétude principale liée au coût est le fait que les américains retardent ou ne se fassent pas dépister du tout, alors que la maladie est en train de se répandre. Elle touche maintenant plus de la moitié des Etats Américains d’Ouest en Est. On comptait déjà 17 morts et plus de 300 cas le 7 mars 2020 et ce chiffre n’a pu que progresser.

Aujourd’hui la situation est plus que critique

Selon BFM TV « Le Coronavirus gagne du terrain en Amérique du Nord ». Gavin Newsom, le gouverneur de Californie a même émis la volonté de placer en confinement la totalité de l’Etat et ses quelque 40 millions d’habitants afin de renforcer la lutte contre la pandémie.

Actuellement, le bilan est porté à 389 morts, selon l’université Johns Hopkins. Les Etats de New York, Washington et de Californie sont les foyers de l’épidémie.

Los Angeles confiné

Le maire de Los Angeles a pu annoncer le confinement de tous les habitants de la cité des Anges, un peu plus tôt. L’élu a ordonné aux habitants de rester chez eux et de s’abstenir de tout déplacement non essentiel. Les seules exceptions concernent le ravitaillement en nourriture ou médicaments. « Nous prenons cette mesure d’urgence pour limiter la diffusion du Covid-19 et sauver des vies », a annoncé Eric Garcetti, maire de Los Angeles.

La ville des artistes est désormais plus que jamais déserte. Elle ne demande qu’à briller de plus belle quand l’heure du confinement sera terminée.