En ce lundi 13 avril, à l’Elysée, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français au sujet de la pandémie du Coronavirus. Une période que ce dernier a jugé délicate, mais qui a permis grâce aux efforts des Français de ralentir la propagation de la maladie

Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre

Selon le président de la République, « L’espoir renaît, mais rien n’est acquis. Dans le Grand Est comme en Ile de France, les services hospitaliers sont saturés. Partout, en Hexagone comme dans les outre-mer, le système est sous tension et l’épidémie n’est pas encore maîtrisée ». Les efforts doivent donc être poursuivis et il reste important de continuer d’appliquer les règles, car « plus elles sont respectées et plus des vies seront sauvées », nous annonce Emmanuel Macron. Il ajoute même que « C’est pour cela que le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai. C’est durant cette période, le seul moyen d’agir efficacement ».

Des mesures reconduites et soutenues

Pendant cette phase de confinement des mesures efficaces seront mises en place, notamment pour les personnes en difficultés économiques. En effet, les mesures de chômage partielles pour les salariés et de financement pour les entreprises, seront prolongées et renforcées.

Concernant les artisans, les commerçants, les professions libérales et les entrepreneurs, un fonds de solidarité sera mis en place. Le président de la République a également demandé au Gouvernement d’accroître fortement les aides et de les simplifier pour les personnes se trouvant en difficultés financières. Ce dernier souhaite que les banques puissent décaler toutes les échéances de façon plus massive qu’elles ne l’ont faite. Les assurances doivent aussi jouer le jeu dans cette mobilisation liée à une crise sanitaire sans précédent.

De même et selon les propos du président de la République « un plan spécifique sera mis en œuvre pour les secteurs qui, comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la culture et l’événementiel, seront durablement affectés. » En effet, des annulations de charges et des aides spécifiques devront être mises en place très prochainement.

La réouverture progressive des établissements scolaires

A partir du 11 mai, la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées se fera en fonction des résultats escomptés. Des règles précises seront organisées en fonction du temps et de l’espace de la classe afin de bien protéger les enseignants et les enfants.

Le 11 mai, c’est aussi selon le discours du président de la République « de permettre au plus grand nombre de retourner travailler, redémarrer notre industrie, nos commerces et nos services ». Il préparera sans délai ces réouvertures avec les partenaires sociaux pour que des règles soient établies afin de protéger les salariés au travail. C’est sa priorité.

Enfin, les lieux rassemblant du public, les restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées, resteront fermés pour le moment. Les grands festivals et évènements avec un public important en nombre ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain.

Protéger les plus fragiles

Pour leur protection, les personnes les plus vulnérables et les personnes âgées ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques devront rester confinées, même après le 11 mai.

A partir du 11 mai, l’Etat en lien avec les maires devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public. Mais à ce jour le déconfinement n’est-il pas précipité alors qu’il n’existe pas de vaccin et ni de traitement concluant ? Prochain rendez-vous dans 15 jours.