C’est sous le thème « Une nation unie, engagée et solidaire» que les Armées ont rendu hommage à l’engagement des soignants militaires et civils contre la propagation du virus Covid-19. Aux côtés des autorités civiles et des services de santé de Lyon, les militaires se sont rassemblés place Maréchal Lyautey (Lyon 6e) le 13 juillet, pour une cérémonie en format restreint, sans le traditionnel défilé.

A l’occasion de la Fête nationale, les militaires de la garnison lyonnaise se sont rassemblés sur la place Maréchal Lyautey, le 13 juillet 2020 après-midi. Au regard du contexte actuel très particulier, la cérémonie s’est déroulée dans un format très restreint, sans défilé, et dans le respect des gestes barrières, avec la participation de délégations des services de santé de la région lyonnaise, comme les Hospices Civils de Lyon et l’Agence Régionale de Santé ainsi que de la préfecture et de la municipalité.

Cette année, les militaires ont rendu hommage aux soldats engagés dans l’opération «Résilience », ainsi qu’à tous ceux qui ont participé à la lutte contre la pandémie, tout particulièrement le personnel soignant. Pendant que la France était confinée, les militaires de la région Auvergne Rhône-Alpes ont été fortement mobilisés dans des missions de logistique, de protection et sanitaires aux côté des équipes soignantes.

Parmi les unités présentes lors de la cérémonie, le 7e régiment du matériel (RMAT) et les écoles militaires de santé de Lyon-Bron (EMSLB) ont été saluées par le préfet de zone de défense et de sécurité sud-est, Pascal Maillhos pour le soutien durant le pic de la pandémie.

Le 7e RMAT, en plus de ses grandes capacités logistiques largement exploitées pour l’acheminement de matériel sanitaire au profit des HCL, a déployé des unités d’appui sanitaire au sein des hôpitaux de la Croix-Rousse et de Charpennes. Les militaires insérés dans les services logistiques des centres hospitaliers ont assuré des missions de manutention permettant aux soignants de se consacrer pleinement à la gestion de la crise sanitaire.

Plusieurs centaines d’élèves praticiens des EMSLB se sont relayés dans les hôpitaux d’instruction des Armées (HIA) en première ligne, notamment en région parisienne, ainsi qu’à l’EMR de Mulhouse. Dans leurs rangs, on pouvait compter des volontaires médecins, pharmaciens, infirmiers et aides-soignants, qui sont allés en renfort des services hospitaliers surchargés.

Plus d'informations : http://www.defense-sudest.fr/fete-nationale-hommage-aux-soignants/