Ce mercredi 1er juillet, la livraison des journaux a repris chez les marchands de journaux lyonnais.

Presstalis, principal distributeur de journaux en France est placé en redressement judiciaire depuis mi-mai. La faillite dont témoigne le groupe a provoqué depuis des difficultés dans la distribution de la presse et des blocages. Ses filiales régionales en avaient d'ailleurs subi les conséquences en se voyant obligées de licencier plus de 600 salariés.

Cette situation comprenait sa filiale située à Vénissieux, la Société d’agences et de diffusion (SAD). Elle se voyait dans l'impossibilité de distribuer ses journaux dans les kiosques de Lyon et dans son agglomération. En réaction à cette situation un mouvement social avait eu lieu à Lyon, de même qu'à Marseille.

Après une réunion entre les différents acteurs qui s’est tenue vendredi dernier en préfecture du Rhône, ils avaient pris la décision de reprendre temporairement la distribution de la presse à l’échelle locale en faisant reprendre le travail pour une partie des salariés licenciés.

Ce mercredi, grâce au soutien de grands groupes de magazines et un large accompagnement de l'Etat, le tribunal de commerce de Paris a finalement accordé la reprise de Presstalis, qui devient France Messagerie.