Bruno Bernard (EELV), candidat à la présidence de la métropole de Lyon voit déjà la Ville de Lyon toute en verte. Découvrez les détails de son programme politique ci-dessous :

Qu'est-ce qui vous distingue selon vous des autres candidats, et notamment de votre principal concurrent François-Noël Buffet ?

Nous portons l'écologie et pas seulement depuis une campagne électorale mais depuis longtemps ... Donc notre projet il est avant tout cohérent. Nous avons contrairement à nos concurrents une crédibilité écologique auprès des électeurs. Ensuite j'incarne un renouveau politique : celui du non-cumul des mandats puisque je n'ai qu'un mandat.

Donc notre programme c'est la transition écologique dans la justice sociale, nous l'avons porté et nous allons le faire.

Quelles mesures allez-vous mettre en place pour l'écologie et pour l'environnement?

Dans un premier temps c'est énormément de transport en commun avec un budget de 3 milliards d'euros, mais aussi 450 kilomètres de réseau vélo. Nous souhaitons également végétaliser au maximum les espaces afin de mieux respirer et de mettre fin à la pollution.

Pensez-vous que la crise sanitaire a changé le comportement des Lyonnais envers l'environnement et l'écologie ?

La crise a changé le comportement des Lyonnais et notamment dans les moyens de se déplacer. par exemple, il y a une forte demande de se déplacer en vélo, et une petite réticence encore à se déplacer en transport en commun. Donc on va accélérer nous tout ce qu'on a prévu pour le vélo, notamment à travers un réseau express vélo.

Comment comptez-vous lutter contre la pollution dans la ville sur le long terme ?

Sur le long terme, c'est un panache de mesure, il faut proposer des solutions, des alternatives à la voiture. Des alternatives qui peuvent être multiples : privilégier la marche à pied, privilégier les mode de déplacement "doux" (comme le vélo) en toute sécurité, c'est aussi naturellement un développement des transports en commun très fort.

Les voitures qui circuleront à Lyon devront payer une taxe supplémentaire, comment cela va se passer concrètement ?

Il n'y aura pas de sanction, on n'est pas dans la répression, on cherche à offrir des solutions. Petit à petit, la place de la voiture va être restreinte puisqu'on veut donner plus de place aux piétons ou aux vélos, ou aux transports en commun. On ira peu à peu vers la sortie du diesel qui est polluant d'ici la fin du mandat afin de mettre fin à la pollution.

Comment lutter contre les pesticides et quelles alternatives comptez-vous mettre en place pour les agriculteurs ?

Alors, aujourd'hui nous avons 350 exploitations agricoles sur la métropole de Lyon. Il y a deux sujets, le premier c'est qu'il n'y a que 7% de ces agriculteurs qui sont bios et que 95% de leur production est exportée en dehors de la métropole. Ce modèle n'a aucun sens. Nous allons donc travailler avec nos producteurs pour les aider à passer en bio notamment en achetant leurs produits à l'avance pour nos cantines, pour favoriser les circuits courts et enfin pour avoir une autonomie alimentaire plus forte.

Comment comptez-vous augmenter l'attractivité de la ville de Lyon ?

Notre projet va permettre de créer des emplois : l'isolation des bâtiments, des logements c'est bon pour le climat, c'est bon pour réduire la facture énergétique. Mais lorsqu'on fait 10 000 logements par an c'est aussi 200 millions de travaux de bâtiments.

Egalement, la filiale zéro déchet qu'on veut mettre en place c'est aussi 5 000 emplois crées sur la métropole également. Donc notre projet "créer de l'emploi" redonne du sens à l'économie.

Pourquoi avoir décidé de faire alliance avec le PS, la FI et le parti communiste ?

Nous avons fait des alliances avec ceux qui partageaient notre projet autour de la transition écologique et de la justice sociale. Et donc je suis très fière d'avoir réussi à rassembler la gauche et les verts sur des valeurs communes.

Que pensez-vous de la politique menez contre les verts de la part de vos concurrents et notamment François-Noël Buffet ?

Bah écoutez c'est leur choix... Au premier tour ils ont tout misé sur l'écologie, il fallait voir tout en vert. Et entre les deux tours alors qu'ils sont opposés : Les républicains et Gérard Colomb se mettent d'accord sur le seul projet de battre l'écologie. Donc cela n'est pas tout à fait cohérent de leur part.

Si vous êtes élu à la métropole de Lyon, quelle sera votre priorité ?

La première priorité est de gérer la crise : il faut accompagner les secteurs en difficulté, je pense notamment au tourisme et à la culture, et puis un accompagnement social à travers la mise en place de navette pour se rendre dans des parcs comme le parc Miribel Jonage qui est un magnifique endroit pour profiter de l'été.