Après 2 mois de confinement durant lesquels les lyonnais ont pu s'extasier devant la nature, la faune, la clarté de l’eau du Rhône et de la Saône, sans oublier le doux chant des oiseaux revenus en toute liberté en ville, voici que l’être humain retrouve son pire visage.

Chaque nuit, une bonne partie des quais du Rhône se retrouvent couverts de déchets, de packs de bières, de verre cassé, de sacs plastique, de canettes et de restes de sandwich. Une situation qui est devenue révoltante et qui laisse songeur, tellement l'homme est capable du meilleur comme du pire.

Face à des images aussi choquantes, le sentiment qui prédomine est bien évidemment un sentiment de honte. La honte d’être un humain, la honte de devoir porter la responsabilité de ces actes évidemment malveillants mais aussi la honte de cohabiter avec des personnes qu'il est impossible de comprendre, tant ils sont incompréhensibles et impardonnables.

Où est la responsabilité citoyenne ? le respect écologique ? la dignité humaine ? Alors bien sûr, les services de la ville auront tout nettoyé, comme tous les matins mais dans l'indifférence la plus générale, ceux-là même qui ont été en première ligne et que nous avons applaudis tous les soirs à 20h00 pendant les 8 semaines de confinement.

Le je-m’en-foutisme extrême de certains est sans doute la principale réponse à ces questions.

Aujourd'hui et pour l'une des toutes premières fois, nous avouons avoir honte d'être lyonnais. Pour nous et bien d'autres, Lyon est l'une des plus belles villes du monde. Mais pour d'autres, elle devient une immense poubelle et nous constatons les mêmes comportements irrespectueux à Paris, Marseille, Toulouse ou plus généralement dans les grandes villes françaises.

On en est presque a espérer un retour au confinement ! La planète s'en portait bien mieux !!!

Crédit photo : Facebook : Reine Ramon