En conséquence de la disparition de la taxe d'habitation, une économie de 666 euros par an et par foyer en moyenne est annoncée en Rhône-Alpes.

Comme le premier ministre l'avait évoqué il y a quelques mois, la taxe d'habitation va disparaître progressivement pour l'ensemble des résidences principales. Initialement prévue en 2022, cette suppression aura finalement lieu en 2023 pour tous les français hormis pour les propriétaires de résidences secondaires qui, quant à eux, continueront à s'en acquitter.

Effectivement, dès l'année prochaine, 80% des Français, soit 17,6 millions de foyers, cesseront définitivement de payer la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Puis en 2021, ce sera au tour des 20% de foyers français les plus aisés, qui représentent 245 815 foyers dans le Rhône, de voir le montant de cette taxe diminuer.

En 2023, dans le Rhône, l'économie moyenne pour les propriétaires sera donc d'environ 800 euros par an et par foyer.

Cependant, cette action qui retire près de 574 millions d’euros aux communes, représente un important coup dur pour les mairies dont la taxe d'habitation représentait une importante part de leur budget.

Afin de répondre à ce problème et de compenser la perte pour les communes, qui sera engendrée par la suppression progressive de cette taxe, Gérald Darmanin a annoncé que les collectivités locales devraient toucher l’intégralité de la taxe foncière des départements.