Le 6 février 2020 a eu lieu la conférence de presse avec Georges Képénékian, dissident en marche. La thématique de la santé a été mise en avant pour permettre aux citoyens de bien vivre ensemble.

Le candidat à la mairie a annoncé son plan de mesure en matière d’éducation et de santé. Pour lui, « gouverner une ville, c’est avoir une vision globale et ne pas se contenter d’aller de segment en segment ». Le projet de Lyon s’inscrit dans les valeurs humanitaires et dans tous les engagements d’hier et d’aujourd’hui.

Les thèmes abordés ont été aussi bien le développement économique que la garantie de l’égalité entre les hommes et les femmes. Pour l'ancien chirurgien urologue, la transition écologique de Lyon permet d’adapter la ville au changement climatique. Il s’agit de conforter Lyon comme une « œuvre mondiale de la santé ».

Rendre la ville plus respirable pour nos concitoyens

Profiter de l’offre culturelle pour que Lyon reste fidèle à elle-même en matière de solidarité et de lien social. « Notre politique de logement sera une des réponses à notre défi, une atmosphère apaisée » et cela passe aussi par le domaine de la sécurité, annonce Georges Képénékian.

Mais Lyon doit également conserver son attractivité économique et universitaire. « Notre richesse est essentielle pour qu’elle puisse être continuellement redistribuée » a annoncé Georges Képénékian lors de sa conférence de presse.

La réduction des voitures dans la ville reste la clé des politiques environnementales. La création des pistes cyclables permet aussi de conforter Lyon « comme hub mondial de la santé ». Créer des îlots de fraîcheur pour redonner un souffle à la ville et aux Lyonnais, reste la priorité de Georges Képénékian.

Lyon en tant que capitale de la santé permet également de mettre en lumière la construction de 10 parcs et espaces verts de proximité. Des lieux d’habitation aménagés favoriseront le bien vivre ensemble. Enfin, revégétaliser la rue de Marseille en rue piétonne sera l’une des mesures phares de l’agenda politique. Réaménager les espaces comme la place de Gabriel Péri sera une nécessité en matière d’urbanisme. Le projet de déplacer le tram, de nature à modifier l’urbanisme a pour objectif final d’améliorer la qualité des gens.

Loïc Graber, candidat à la mairie du 7ième arrondissement, conclura sur l’importance de la culture de proximité pour garantir « aux petits Lyonnais et aux petites Lyonnaises » des spectacles plus diversifiés et de qualité.

L’une des propositions finales reste l’ouverture de la bibliothèque le dimanche. Elle sera accessible pour les concitoyens souhaitant se déplacer.