Chaque année depuis 2001, le Collectif d’information et de recherche cannabique (CIRC) et le Groupe de recherche et d’études cliniques sur les cannabinoïdes (GRECC), en partenariat avec d’autres acteurs, participent à la marche mondiale du cannabis. Elle se déroulera à Lyon ce samedi 4 mai.

Plus de 700 villes dans 65 pays différents organisent cette marche pour protester contre “une prohibition qui ne cesse d’échouer” de l’ONU et pour une réforme de la politique des drogues dans le monde. À l’heure où le Canada et un dixième état des Etats-Unis légalisent le cannabis récréatif, où le Mexique rend la prohibition inconstitutionnelle, où l’usage personnel est autorisé en Géorgie et en Afrique du Sud, etc, il est temps selon eux que la France change ses lois.

“En France, le patron de la lutte contre le trafic de drogues est mis en examen pour trafic,” indique un article de Rebellyon, site d’informations alternatives. Les organismes organisateurs de la marche ne réclament pas seulement la légalisation, mais aussi la libération des personnes prisonnières pour usage de cannabis, l’autoproduction et l’indépendance.

La marche du cannabis partira de la place Carnot demain à 14h30. Christian Tharel, du CIRC, a accepté de répondre à nos questions. Interview complète à retrouver ci-dessous.