Le verdict est tombé pour Julien Bataille, le roannais ayant converti plusieurs jeunes dont Rachid Kassim suspecté d'être à l'origine de certains attentats en France, est condamné à 8 ans de prison avec une période de sûreté de deux tiers.