Les personnels de l'entreprise Pizzorno ont entamé ce mardi leur 15ème  jour de grève, impactant fortement le ramassage des ordures à Lyon (3e, 6e, 8e) mais également à Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin.

La Métropole hausse le ton et menace les salariés de Pizzorno, en grève depuis deux semaines. Lundi, la direction de cette entreprise privée a été reçue à la Métropole par la Direction Générale. Mais pour l'instant les négociations sont au point mort.

Si aucune avancée n'est trouvée avant ce jeudi, la Métropole "appliquera les pénalités financières telles que prévues dans le contrat liant la Métropole et Pizzorno, dont la principale pouvant aller jusqu'à 20 euros par poubelle non ramassée", a indiqué la collectivité dans un communiqué publié lundi soir.

Dès ce mardi, d’autres entreprises sont mobilisées sur les sites sensibles qui présentent des risques sanitaires.