Pendant neuf jours le Festival Lumière a permis au grand public de célébrer le cinéma classique en compagnie de nombreuses grandes figures du cinéma. Autour de la cérémonie de remise de prix à Francis Ford Coppola, le Festival Lumière a vu défiler plusieurs événements marquants, découvrez-en certains qui se sont déroulés durant cette fin de semaine.

Outre La fête à Chabat qui a réuni 5000 spectateurs jeudi soir et qui a donné lieu à la projection d'Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre en présence d’Alain Chabat, Monica Belluchi et Gérard Darmon, les Master class se sont poursuivies avec Marco Bellocchio mercredi, Ken Loach et Bong Joon-ho jeudi et de Gael Garcia Bernal vendredi. Ce dernier a fait son arrivée à Lyon ce jeudi 17 octobre pour l'avant première de Chicuarotes avec lequel il signe son deuxième long métrage. Mais l'acteur mexicain a également effectué de nombreuses présentations des films où il se montre en tête d'affiche. Il a notamment présenté Amours chiennes marquant les débuts de sa carrière. Il l'a annoncé comme un film « d'une autre époque », qui fête l'année prochaine ses 20 ans et qui témoigne du « début d'un chemin de liberté, d'un chemin personnel ». Ou encore lorsqu'il a présenté La Mauvaise éducation, il a également montré le rôle important de ce film dans sa carrière, lui qui n'avait jamais imaginé pouvoir travailler avec un réalisateur tel que Pedro Almodovar pour qui il se montre très reconnaissant. Enfin l'acteur, très content d'avoir participé à ce festival et très proche de son public a tenté quelques mots de français mais a déclaré avec humour ne pas vouloir ressembler à « un disque rayé », il a donc préféré se contenter du « francognol » et a promis de parler français l'année prochaine.

Gael Garcia Bernal lors des présentations d'Amours chiennes et de La Mauvaise éducation

Durant le festival la rétrospective Cayatte a réuni également beaucoup de monde sur le Festival. Bertrand Tavernier a d’ailleurs présenté pour l'occasion Le passage du rhin, qu'il considère comme l'une des plus grandes réussites du réalisateur et comme un « film libre », témoignant d'une « vrai humanité ». Il a notamment évoqué la grande culture de ce réalisateur, et la richesse de son expérience qui a connu les difficultés et la violence de la guerre qui explique le fait que ses films sont marqués par la France de l'occupation, la France de la libération tout en évitant les clichés et les lieux communs.

A cette occasion Bertrand Tavernier s'est confié au micro de Lyon 1ère et nous a dit ce qui l'a particulièrement marqué et ému :

Il regrette que certains films disparaissent du grand public, parce qu'ils ne sont plus diffusés à la télévision ou bien ils le sont encore mais très tard le soir. Il conseille donc aux auditeurs de Lyon 1ère d'aller acheter des DVD de films en noir et blanc restaurés pour redécouvrir de grands classiques :

Philippe Leguay, réalisateur français habitué du Festival Lumière, connu pour avoir tourné à plusieurs reprises avec Fabrice Luchini, comme dans le film "Les femmes du 6eme étage" ou encore "Alceste à Bicyclette", nous a quant à lui expliqué ce qui l'a motivé à revenir à Lyon pour cette édition 2019 :

Nous l'avons rencontré lors de sa présentation du film La nuit du chasseur de Charles Laughton, et il a exprimé sa joie de voir des salles remplies tôt le matin en semaine :

Il nous a fait part de ce qu'il souhaite apporter aux spectateurs par sa présence :

Le tournage du remake de Sortie d'usine a également eu lieu samedi, rue du premier film où de nombreuses personnes sont venues affronter la pluie pour voir Francis Ford Coppola revisiter à sa manière le film de Louis Lumière avec les invités présents comme le veut la tradition.

Enfin le festival, s'est terminé ce dimanche 20 octobre avec la Séance de clôture qui a mis à l'honneur Apocalypse Now en le diffusant dans sa nouvelle restauration 4K et le Final Cut établi par Francis Ford Coppola en 2019. Cependant vous pouvez continuer de voir certains films de la programmation du dixième anniversaire du Festival grâce au Best of Lumière 2019. Vous y retrouverez des films de Francis Ford Coppola, d'André Cayatte, de la rétrospective Forbidden Hollywood, de Lina Wertmuller, mais aussi des grands classiques et des raretés. Retrouvez la sélection complète de films sur http://www.institut-lumiere.org/