Avant les élections municipales, Europe Ecologie-Les Verts appelle à la mobilisation citoyenne : “Pour le climat, pour changer Lyon, nous sommes prêts.” Une conférence de presse a été tenue ce matin pour expliquer les enjeux de cet appel, déjà signé par 150 personnes.

“Notre candidat : le climat.” Thomas Dossus, secrétaire à la coordination départementale chez EELV dans la Métropole de Lyon, rappelait les enjeux écologiques de la région. Un Rhône placé en alerte sécheresse, des pics de pollution de plus en plus nombreux, et dans la ville de Lyon même, l’expression citoyenne d’un “besoin vital d’écologie”. Lyon compte des centaines d’associations engagées dans la transition écologique, mais aussi de la mobilisation citoyenne générale et une demande d’infrastructures que les collectivités peinent à mettre en place.

Grégory Doucet, candidat aux élections européennes, précise que “l’utopie a changé de camp” : désormais, les personnes visant un futur dans la transition écologique sont les réalistes. L’appel du parti se base sur une idée de programme participatif et ambitionne de gagner la ville et la métropole. “On fait de la politique pour gagner,” ajoute-t-il.

C’est que le changement de Gérard Collomb pour David Kimelfeld à la Métropole n’a pas ouvert beaucoup de portes aux écologistes. Les représentants du parti parlent de propositions “toujours repoussées”, d’une Métropole “hermétique aux revendications citoyennes”. La démarche lancée aujourd’hui, à la date significative du 26 avril, anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, est en réponse à cet hermétisme.

L’un des axes de la conférence était la circulation à vélo dans la ville. Florence Delaunay, de l’association La ville à vélo, a évoqué le développement d’un “tourisme à vélo” tel qu’il en existe en Europe du nord, mais surtout en premier lieu de rendre l’agglomération lyonnaise entièrement cyclable. “Le vélo est un couteau suisse”, un outil d’écologie et de santé négligé par la Métropole, explique-t-elle.

L’appel aux citoyens lyonnais et ses signataires sont à retrouver sur le site changerlyon.fr.