Ce matin lors d’une conférence de presse, le maire de Lyon Gérard Collomb et son premier adjoint Richard Brumm ont présenté le compte administratif 2018 de la ville. Un bilan plutôt positif qui devrait permettre la non-augmentation du taux d’imposition.

Une dette inférieure de 12 millions d’euros par rapport à 2017 et inférieure au niveau de 2001 ; 21,7 millions d’euros de recettes de fonctionnement en plus ; un marché immobilier actif sur Lyon… le bilan économique de la ville est stable et positif, selon les mots de Richard Brumm. L’éducation et l’enfance représentent une part majeure des investissements de la ville avec de nombreux équipements qui doivent être livrés pour la rentrée 2019.

“Quatre ans et quelques mois” : c’est le temps estimé pour rembourser la dette de la ville, bien en-deçà des 8 à 10 ans objectivés au début du mandat en 2014 et inférieur aux 5,7 ans calculés en 2017. Lyon se porte mieux que bien des villes de France, et c’est ce qui pousse Gérard Collomb à s’engager pour les années à venir.

“Il n’y aura pas d’augmentation des taux d’impositions en 2020”, promet-il. Du moins, si la majorité reste la même lors des prochaines élections municipales.