Ce samedi 12 octobre a eu lieu la cérémonie d'ouverture du Festival Lumière 2019, une soirée marquée par un hommage à Daniel Auteuil et la projection de "La Belle époque" le nouveau film de Nicolas Bedos.

La cérémonie s'est ouverte sur une entrée des artistes défilants tour à tour sur le tapis rouge, sous les nombreux flashs de photographes, avant de rejoindre leur place au milieu du public. La liste d'invités est longue, on compte parmi eux Nicolas Bedos, Daniel Auteuil, Frances McDormand, Donald Sutherland, Emmanuelle Devos, Xavier Dolan, Bertrand Tavernier, Luc Dardenne, Lambert Wilson, Laurent Gerra, Patrick Timsit, Doria Tillier, Giulio base ou encore Antoine Duléry.

Le directeur du Festival, Thierry Frémaux, a ensuite pris place sur scène et la soirée s'est poursuivie avec la diffusion d'une vidéo présentant les grands moments des éditions précédentes. Le public a pris plaisir à revoir ces nombreux souvenirs et n'a pas hésité à rendre hommage aux célébrités maintenant disparues comme c'est le cas d'Agnes Varda, Charles Aznavour ou encore Jean Rochefort.

Puis, le programme du Festival 2019 nous a été présenté par le biais d'une vidéo mettant en avant certaines grandes scènes des films de la programmation ainsi que leur bande-originale. Ouverte sur les notes du film Le Parrain, elle s'est terminée sur le titre L'Amérique de Joe Dassin dont Francis Ford Coppola a déclaré particulièrement apprécier les musiques. Cette dernière a été suivie d'un clin d’œil aux films de Frances McDormand et de Donald Sutherland, tous deux présents lors de la cérémonie, en revisionnant les moments clés de leur carrière et leurs plus belles prestations.

Pour poursuivre la soirée, le public a eu la joie de visionner le remake de Sortie d'usine avec Jane Fonda, Prix Lumière 2018, sur le thème d'une fin de grève où les ouvriers obtiennent gain de cause en obtenant une augmentation de salaire. Ce scénario choisi par l'actrice américaine est bien à son image car, comme Thiery Frémaux l'a indiqué, l'actrice américaine a cette semaine été arrêtée à Washington lors d'une manifestation écologiste.

Dans la Halle Tony Garnier a retenti l'air de Piensa en mi, chanson du film Talons aiguilles de Pedro Almodovar, prix lumière 2014, qui est le jingle diffusé au début de chaque séance du Festival.

Thierry Frémaux n'a cessé d'afficher les convictions du festival, c'est-à-dire montrer sa croyance en les artistes, les auteurs, aux passés et au cinéma en salle notamment en montrant une vidéo montage des plus belles scènes tournées dans les salles de cinéma et en mettant en valeur les musiques de film.

Tous les invités se sont ensuite rendus sur scène pour déclarer à l'unisson le Festival ouvert.

Avant le terme de la cérémonie, le lyonnais Bertrand Tavernier, Président de l'Institut Lumière est ensuite venu dire quelques mots avant de laisser place à Nicolas Bedos, accompagné de Doria Tillier et de Daniel Auteil pour la présentation de leur nouveau film La Belle Epoque.

Réunissant sur le grand écran notamment Daniel Auteuil, Doria Tillier, Guillaume Canet, Fanny Ardant et Pierre Arditi, le film sortira sur tous les écrans français le 6 novembre 2019.

Il relate l'histoire de Victor, un sexagénaire regrettant de voir son couple en grande difficulté. Il va voir sa vie totalement bouleversée lorsqu'un ami de son fils, Antoine, lui propose de replonger dans l'époque de son choix par le moyen de son entreprise. Grâce au mélange d'artifices théâtraux et de reconstitutions historiques, Victor va pouvoir revivre la semaine la plus marquante de sa vie : sa rencontre avec sa femme en plein cœur des années 70.

Émouvante et amusante, cette comédie romantique par un prodigieux effet de mise en abyme a conquis le public samedi soir. Déjà ovationné lors du dernier Festival de Cannes, où il était présenté en Sélection Officielle, ce film semble prendre le bon chemin pour trouver la voie des Classiques.